03


ART

Bienvenue dans l’économie de l’usage !

Le principe de l’économie d’usage consiste à remplacer la propriété d’un bien par son usage. Au lieu d’acheter comptant, une entreprise peut louer ce bien grâce à des solutions de financement. Bien plus qu’une solution de paiement échelonné dans le temps, elle permet d’intégrer dans un loyer unique la location du matériel ainsi que d’éventuels services associés…

À Montpellier, le 11 Février 2021

Pour répondre à la demande des entreprises, plusieurs offres de financement locatif sont disponibles. Des solutions ajustables pour apporter aux entreprises plus de flexibilité et présenter un mode d’achat alternatif et fiable, autre que le paiement comptant.


  • La location financière

Cette offre permet au client d’obtenir du matériel spécifique sur une durée déterminée. Il peut notamment opter pour cette solution afin de combler un besoin déterminé. Ce type de contrat peut s’étaler sur une durée de 13 à 60 mois. Le client n’a pas besoin de contacter sa banque pour souscrire à ce contrat.


  • Le crédit-bail (ou Location avec Option d’Achat)

Cette solution repose sur le même principe que la location financière. L’avantage de cette offre réside à la fin du contrat, lorsque le client professionnel peut devenir propriétaire du matériel. En outre, ce dernier est également rassuré dans sa démarche car le crédit-bail implique que l’offre soit proposée par un établissement de crédit reconnu par le Code monétaire et financier.

L’économie d’usage pourrait être définie comme le fait de mettre à disposition des entreprises des produits dont elles n’ont pas la propriété. En pratique, les entreprises louent ces biens ou services et versent un loyer auprès d’un organisme financier.

Ces biens peuvent être de différentes natures. Il peut s’agir de matériels informatiques, de matériels de sécurité, de logiciels, de systèmes d’encaissement, de véhicules, de matériels de reprographie, de mobiliers… ou encore d’œuvres d’art.

L’économie d’usage consiste donc à remplacer la vente de biens par la vente de leur usage. Selon le principe de l’économie d’usage, c’est l’utilisation d’un produit qui définit sa valeur.

Ce type de fonctionnement économique permet, tant aux clients consommateurs qu’aux fournisseurs prestataires de lier une relation sur le long terme. Le vendeur s’engage sur le long terme envers les consommateurs pour leur permettre l’utilisation d’un produit, pendant une durée prédéfinie contractuellement. Ce type de solution fonctionne grâce à un accord tripartite entre un locataire, un fournisseur et un bailleur.

Le principe du financement locatif supportant l’économie d’usage est simple : le professionnel sélectionne un fournisseur qui va lui proposer du matériel pour un certain montant. Mais, à la livraison des équipements commandés, la facture sera payée par le bailleur. Ce dernier va ainsi proposer le matériel au professionnel qui va se transformer en locataire et pourra en profiter, en contrepartie d’un loyer mensuel défini, le temps d’une durée précise.

L’entreprise pourra faire l’usage de l’équipement sans se soucier des autres contraintes habituelles.

La fiscalité des financements locatifs permet aux entreprises de bénéficier de plusieurs avantages. Que ce soit pour la location financière ou pour le crédit-bail, l’entreprise n’avance pas de TVA, celle-ci est répartie dans le temps.


Un financement locatif ne déséquilibre pas le bilan comptable de l’entreprise. En effet, le matériel loué n’entre pas dans ses immobilisations. Ainsi, le niveau d’endettement de l’entreprise est considérablement réduit. De plus, sur le plan fiscal, les loyers sont intégralement déductibles des impôts.