40

Alfred en balade à Fine Arts Paris

Les Balades d’Alfred reviennent avec un article consacré à la Fine Arts Paris, rendez-vous tant attendu des amateurs d’art ancien et moderne, qui avait lieu dans le prestigieux Carrousel du Louvre du 6 au 11 novembre…

Pierre SOULAGES, Peinture 81 x 102, 2019, Galerie Seine 55.

Buste d’Aphrodite, fin du XVIIIème siècle, Galerie Perrin.

André MARCHAND, La femme au mur vert, 1948-1950, Galerie de la Présidence.

Pablo PICASSO, Le modèle étendu, 1954, Galerie Paul PROUTÉ.

Créée en 2017 par les organisateurs du Salon du Dessin, Fine Arts Paris est une manifestation artistique dédiée à mettre en valeur les beaux-arts de l’Antiquité à l’époque moderne…

Hélène MOURADIAN, directrice de la foire, ne cache pas son ambition de faire de Fine Arts Paris un évènement incontournable qui participerait au rayonnement de Paris comme place forte du marché de l’art mondial, grâce aux œuvres sélectionnées et à la qualité des galeries exposées. Les plus prestigieuses galeries d’art ancien étaient présentes et proposaient une sélection d’œuvres de qualité muséale dans des stands feutrés et chaleureux, qui mettaient en valeur les œuvres d’art subtilement éclairées. La Fine Arts Fair défend quatre valeurs: spécialité, diversité, modernité et qualité. 

Le salon permettait d’admirer un panorama de l’histoire de l’art avec plus de 55 galeries qui présentaient de magnifiques pièces de l’Antiquité jusqu’à nos jours. Une version online complétait également l’édition avec au total plus de 70 exposants. Les organisateurs ont souhaité pour cette nouvelle édition, diversifier l’offre et présenter de nouvelles disciplines avec des œuvres d’archéologie, des bijoux d’exception, des peintures d’art moderne, d’art asiatique et africain. Quelques stands présentaient également des pièces d’Après-Guerre dont un SOULAGES exécuté en 2019 sur le stand de la Galerie Seine 55.

L’équipe d’Alfred était ravie de rencontrer les exposants et de partager avec eux nos solutions de financements locatifs. Si l’article 238 du Code Général des Impôts impose que l’artiste soit vivant pour pouvoir s’appliquer, il n’en est pas de même pour les financements locatifs (LOA et Location Financière Longue Durée) qui peuvent s’appliquer pour toutes les œuvres d’art et en l’occurence, pour les œuvres présentes à la Fine Arts.

Alfred vous propose sa sélection coup de cœur: 

Alfred en balade à Fine Art Paris.