27

Mises à nu

Alfred est heureux d’exposer et de proposer à la vente, ou en financement, les œuvres de Morgane Ryckelynck. L’équipe d’Alfred a été sensible à la légèreté du travail de l’artiste, jeune diplômée de l’École Nationale des Beaux-Arts de Paris…

Portrait de Morgane RYCKELYNCK.

Portrait de l’artiste

Corps d'homme construit à l'horizontale.

RYCKELYNCK Morgane, Galate vivant, 2020, Huile sur toile, 110 x 220 cm

Corps féminin construit à la verticale.

RYCKELYNCK Morgane, Rendez-vous 14h, 2020, Huile et fusain sur toile, 130 x 160 cm

« Le travail de Morgane Ryckelynck expérimente les limites du pictural, un pictural dont le motif, sans cesse reconduit, serait l’humanité de corps indifféremment féminins ou masculins. Ces figures multiples se manifestent en formes tendues entre monumental et fragilité.

Sur les peintures récentes, ces figures s’affirment avec volontarisme sur le blanc de la toile, construites en verticalité, de face ou de dos. Une sorte de clair obscur, d’attention à la chair reflétant la lumière et son ombre, vient petit à petit les individualiser. Ces mises à nu, car c’est dans cet état que se tiennent la plupart des figures, intriguent par l’antinomie qui imprègne leur présence à la fois vulnérable et solide. On a parfois l’impression qu’elles sont au bord du basculement, traversées par l’ espace qui les entoure, celui du réel. Leur immobilité est temporaire, elles ne sont pas figées mais mises à l’épreuve d’un monde
où elles ne seraient plus des objets de contemplation mais les protagonistes d’une action à venir.

Cette action reste ouverte, qu’elle soit chorégraphique, fictionnelle ou politique.

Cette ouverture se retrouve dans l’aspect parfois inachevé de ses peintures, comme si l’idée de clôture, fusse-t-elle celle de l’achèvement, était dissoute par le flottement de la toile laissée libre. La mobilité, cette suggestion d’un mouvement interne à l’immobilité de la peinture, me semble être un des moteurs de la démarche de Morgane Ryckelynck.

Le déplacement qu’elle induit entraîne son travail à la frontière de plusieurs territoires, la danse, la performance, l’installation, en une sorte d’expressivité minimale, cette conjugaison de l’irrationnel et du raisonné stimulant une recherche passionnante à suivre aujourd’hui et dans ses futurs développements. »

(Texte de Marc Desgrandchamps)

Formes de corps tendues entre monumental et fragilité.

RYCKELYNCK Morgane, Vue d’exposition des œuvres sur drap (2020, Brou de noix sur drap, 290 x 180 cm)