16

Philippe Fangeaux, un artiste coup de cœur d’Alfred

Les œuvres de Philippe Fangeaux bientôt sur la place de marché ALFRED. Aux frontières du figuratif et de l’abstrait, Philippe Fangeaux joue avec les lumières et les couleurs. Il nous propose sa vision du quotidien en grand format. Alfred aime la ré-interprétation de l’histoire de la peinture à travers l’œil d’un artiste né au bord de la Méditerranée…

FANGEAUX Philippe, Goodyear, 2015, Huile sur toile, 160 x 190 x 4 cm

Né en 1963, Philippe Fangeaux vit et travaille à Marseille. Diplômé de l’Ecole d’art de Marseille, pensionnaire de la Villa Médicis à Rome pendant un an (1997/1998), il est enseignant à l’Ecole supérieure d’art des Pyrénées (Pau-Tarbes) depuis une vingtaine d’années.

Intéressé par l’acquisition de cette œuvre ou d’une autre, découvrez toutes les toiles de Philippe Fangeaux sur la place de marché ALFRED.

Vous êtes artiste ou galerie et souhaitez rejoindre la famille d’Alfred : inscrivez-vous dès maintenant pour déposer votre candidature.

Les tableaux, a priori figuratifs, de Philippe Fangeaux se laissent facilement aborder dans un premier temps…

Mais, rapidement, le spectateur finit par s’abîmer sur un écueil d’incompréhension lorsqu’il tente de saisir la logique des scènes qui s’offrent à lui : la configuration aléatoire de séquences extraites de souvenirs personnels, d’images puisées dans le quotidien, les magazines, la télévision, ou sur internet ; l’absence de narration, la distorsion des perspectives ; et un savant cocktail de techniques puisées dans l’histoire de la peinture comme dans un infini sac fourre-tout de manières. Tout déconcerte celui qui regarde.

« L’image est un vecteur de signification paradoxal, capable de proposer simultanément un grand nombre d’informations mais qui, dépourvu d’un système permettant de les organiser, comme la structure syntaxique du langage, présente un haut degré d’ambiguïté (…). La non-hiérarchisation de l’information, qui favorise la simultanéité de la perception visuelle, est aussi le trait qui contrarie l’intelligibilité du message. » André Gunthert, Historien des cultures visuelles

Chaque toile de Philippe Fangeaux est un écosystème pictural, un univers plastique endogène né d’une rupture, un récit à recomposer soi-même en fonction de sa propre histoire personnelle.

(Source Le Cabinet d’Ulysse)