02


ART

Un siège dans un arbre…

Alfred a choisi d’installer son siège social dans un arbre : L’Arbre Blanc, situé 1 place Christophe Colomb à Montpellier.

À Montpellier, le 4 Février 2021

L’Arbre Blanc a été élu en février 2020, par le site spécialisé en

architecture ArchDaily, « plus beau bâtiment résidentiel

du monde » (Building of the Year 2020).

L’Arbre Blanc est un projet architectural unique, fruit d’une rencontre d’exception, au cœur de la métropole régionale, entre le Japon et la Méditerranée. Symbole vivant du Montpellier contemporain, cette hybridation des cultures est aussi un croisement entre deux générations d’architectes : une génération au sommet de son art, avec le Japonais Sou Fujimoto, dont c’est là le premier projet en France ; une génération montante qui incarne, par Nicolas Laisné et Manal Rachdi, la nouvelle garde de l’architecture française.

Après le quartier d’Antigone conçu par Ricardo Bofill, icône néo-classique du Montpellier du XXe siècle, qui rendait hommage à ses racines gréco-romaines, un nouvel arbre est planté de l’autre côté du Lez. Une manière pour nos contemporains de se rappeler au bon souvenir des générations futures : une icône du Montpellier de demain, enraciné dans le XXIe siècle, une icône dialoguant, depuis les nuages, avec un monde qui ne connaît plus de frontières.

Sou Fujimoto fonde en 2000, l’agence Sou Fujimoto Architects. Il commence à se faire connaître en 2005 en remportant le prestigieux AR (Architectural Review Awards international) dans la catégorie Jeunes architectes, un prix qui lui a été décerné durant trois années consécutives, et le Top Prize obtenu en 2006. Sou Fujimoto a publié « Primitive Future », le texte d’architecture best-seller de l’année 2008. Son design architectural, toujours à la recherche de nouvelles formes et de nouveaux espaces entre la nature et l’artifice, continuera sans aucun doute à évoluer dans le futur. On le considère comme l’un des plus intéressants jeunes architectes japonais apparus récemment, et son vocabulaire formel échappe à toute classification aisée.