01


ART

Bonjour Monsieur Alfred…

La société Alfred propose des solutions de financement d’œuvres d’art aux particuliers et aux professionnels. Notre siège se situe à Montpellier.

Mais pourquoi Alfred ?

À Montpellier, le 29 Janvier 2021

COURBET Gustave, La Rencontre ou Bonjour, Monsieur Courbet,

1854,

Huile sur toile, Montpellier, Musée Fabre

La Rencontre (1854) compte parmi la liste des chefs-d’œuvre qui furent décisifs dans l’histoire de la peinture. Ce tableau est à la fois l’emblème de Gustave Courbet et l’icône du musée Fabre. Véritable manifeste, c’est une œuvre complexe et polémique.

Elle commémore l’arrivée de Courbet en Languedoc en mai 1854, à l’invitation du célèbre collectionneur montpelliérain Alfred Bruyas. Cette mise en scène scelle le partenariat de Bruyas avec Courbet grâce auquel ce dernier conquiert son indépendance financière.

(Source Musée Fabre)

Lorsqu’est arrivée l’heure du choix de notre dénomination sociale, nous voulions exprimer, à travers le nom de la société, notre attachement à la qualité du service que nous apporterons à nos clients. Il nous fallait aussi faire un clin d’œil au monde de l’art et à la ville de Montpellier.

Très vite, nous avons décidé de nous différencier sur le marché de l’art en choisissant un prénom pour personnifier la notion de service. Tout naturellement, nous avons donc choisi Alfred en hommage à Alfred Bruyas, grand collectionneur d’art montpelliérain.

Alfred Bruyas (1821-1877) est présenté comme un amoureux de l’art, des artistes et de sa ville de Montpellier. Il aura été, entre autres, le mécène d’Eugène Delacroix et de Gustave Courbet. Il fit don de sa collection à la ville de Montpellier en 1868. De nombreux peintres romantiques et réalistes sont entrés grâce à lui au musée de Montpellier.

Pour plus d’information sur Alfred Bruyas, rendez-vous sur le site du Musée Fabre

ou téléchargez la fiche « Bruyas et le Collectionnisme »